24 mai 2017

Hello tous le monde,


  Aujourd'hui je reviens sur mon premier vrai Trail qui c'est dérouler à Ebreuil (03) le dimanche 30 avril 2017. Je me suis lancer un paris complètement fou, c'est de faire les 17 km avec 375 D+. Je n'ai jamais fait une telle distance, et en déniveler n'en parlons même pas je n'en faisais absolument pas.



  Du coup je retrouve les filles à 8h pour un covoiturage. Arriver sur les lieux à 8h30 le stress commence à monter, on croise les personnes de Footing Vichy, et on va chercher nos dossard. En cadeau nous avons eu un tour de coup au couleur de la course (ça change des t-shirt). Les coureurs du 40 km sont partis à 8h, ceux du 26 km sont partis à 9h, et nous le 17 km sommes parties à 9h30. Et il y a eu le départ du 9 km à 10h30.



  Le départ est lancé, on n'est dans le milieu du groupe est ça part vraiment trop vite pour moi et je me crame un peut du début, donc je décide vite de ralentir. A peine 1 km de passer que l'on se retrouve avec une côte, pas beaucoup d'espace, ça bouchonne et tous le monde marche. Ensuite on se retrouve avec une descente qui permet de doubler ceux qui nous gène un peut. Et ensuite le calvaire commence pour moi. Le cardio n'a pas arrêter de varier mais très haut. Du coup la moindre côte j'étais essoufflée, mais j'étais avec les filles qui m'ont permis de ne pas lâcher du début à la fin.

  On enchaîne les côtes, on croise de randonneurs, les bénévoles sont vraiment au top avec le sourire et de bonne blague. On passe des petites échelles pour éviter les barbelés, on se retrouve dans un espace naturelle magnifique, on en prend juste pleins les yeux à se moment la. Et avant le ravitaillement une côte interminable, mais avec de magnifique paysage. oui oui j'en ai pris pleins les yeux.



Et la ravitaillement où l'on décide de ne pas trop s'éterniser, et on repart dans les bois, une descente juste génialissime qui ne se fini pas. et j'ai adorer. Mais arrivées en bas un ruisseau à traverser, rien pour le passer. Du moins si, nos pieds avec nos chaussures, bin je peux vous dire que l'eau été froide quand même. Ensuite on se retrouve sur du plat, je ne sais plus sur quel distance mais un petit moment. Et on enchaîne sur 3 autres traverser de petite ruisseaux. Un vrai régale dans l'eau froide de faire *splock-splock*.



  Et la on se retrouve avec pleins de chemins et pleins de monde autour de nous (car oui on était seules au monde pendant plusieurs kilomètres s'était sympathique), et en regardant les dossard ont se rend compte qu'il y a ceux du 9 km et du 26 km. Du coup c'est sympa de se retrouver avec tous. De pouvoir discuter avec certains, dans une côte qui grimpe encore pas mal, suivie d'une descente avec le ravito au bout. Ensuite on enchaîne avec un passage de barbelé avec une petite échelle, et la c'est le début de la fin pour moi. C'est côte sur côte, Caro qui me propose un selfi vache, et on se retrouve devant un mur par la suite. Après s'être tirer avec la corde, mettre fais aider par Caro dans un passage compliquer, on arrive tous en haut. Et je laisse les filles partir devant car je les ralentis et ça m’embête vraiment. 




  Dernière partie, de descente assez pentu j'ai envie de dire car perso si je courrais je me faisais une cheville, et au bout de 1 km je re trouve la civilisation. Il me reste que 2 km. Dans ma tête les émotions se mélange complètement: heureuse, mais en souffrance en même temps. On tourne est retourne dans les petites ruelles, et la je vois l'eau en face de moi qu'on longe, en pleins soleil, super dure dure, On traverse le pont, rebelotte on tourne et retourne dans les maisons, et la je vois le super pont de canoës. Mais arrivé devant impossible de courir dessus, instabilité ou tête qui tourne... Les deux je pense, n'ont pas fait bon ménage, mais je l'ai passé et me voila à essayer d'accélérer, a vrai dire je ne sais pas comment j'ai fait pour avancer, je n'étais plus mettre de mes jambes. Mais je suis arrivée sur cette ligne d'arrivée, en pleure dans les bras des filles mais JE L'AI FAIT. 








  Et franchement à l'arrivé il y avait des élèves de l'école de kiné de Vichy et je me suis pas fait prié pour un bon massage des mollets avec les popines.

  Du coup je finis se trail en 2h 22min 04sc. Un temps que j'apprécie beaucoup plus avec le recule et les jours passé après la course. Et que les douleurs qui été musculaires sont passées aussi. Que j'ai vécu une superbe expérience et que maintenant je cherche encore des trails à faire avant mon objectifs de fin d'année.

10 mai 2017

Hello tous le monde,

  Ce dimanche 23 avril 2017 c'était le concours d'agility à Moulins (03) et j'y suis aller avec mes deux 4 pattes. Comme d'habitude arrivée à 7h30 sur le lieu du concours, qui est aussi le lieu d'entrainement du club. Récupération des deux dossards, un pour chaque chien, et go installer la toile de tente. 


  Récupérer les affaires et la, reconnaissance du premier parcours qui est l'agility standard, panique à bord car mes chiens ne sont pas sorti et c'est le petit chien qui es deuxième de sa catégorie. Du coup je ne prendrais pas les deux reconnaissance mais qu'une seule pour pouvoir m'occuper un minimum de mes chiens. Du coup un parcours un peut compliquer au début et qui cours ensuite. Après le passage de Falco du coup je suis partie m'occuper de la patate.


  Avec Falco une petite faute dans le slalom... du moins petite il avait décidé de sauter une porte sur deux, mais après un parcours nickel.
Pour Guizmo un peut plus compliquer car dans le slalom il c'est pris une barre de celui-ci en pleine tête et ça la complètement déboussoler et vexer aussi. Du coup il ralenti regarde autour de lui plus du tout avec moi. Et on fini temps bien que mal. 


  Ensuite les Grades, sachant que Falco est en grade 1, je vais reconnaître, le parcours et simple avec des petits pièges. Je stress énormément car en vu du slalom qui m'a fait sur le parcours d'avant ... Mais bon on y va, il me fait bien les zones, je n'essaye pas de faire des changements de mains compliquer pour assurer ce pointage. Tous passe, le slalom, les autres zones du coup sur la fin on accélère et on fini sans faute ce qui veut dire notre premier pointage pour passer en grade 2. Je vous explique pas la fête que ça été à la sortie du terrain.



  Guizmo en grade 2. lui est passé en début d'après-midi. Donc reconnaissance, le parcours et comme le grade 1 avec un peut plus de difficulté mais sympathique. Du coup je le détend et go sur le parcours. Bon une barre de ma faute car je coupe derrière lui et il s'écrase sur celle-ci. Et le reste du parcours se passe plutôt bien. Très fière de ma patate.


  Pour finir cette journée concours il nous reste l'agility jumping, un parcours qui tourne, casse pattes, des changements de mains, des tunnels qui attirent bien ... hum ça va être rigolo. Du coup j'en ai profité pour utiliser mes deux reconnaissance pour savoir où me placer et parler avec les gens pour savoir comment ils font. 

  Avec Falco: un super début de parcours, je sens qu'il est quand même fatigué et avance un chouille moins vite. mais tous passe nickel jusqu'à un moment où personne n'a compris la chose, en gros il saute une haie doit revenir sur le côté pour aller dans le tunnel, je me tourne vers celui-ci et lui dit dedans, et la il me tourne dans le dos pour aller sauter la haie derrière moi. Bon bin c'est pas grave éliminer et on fini le parcours. J'étais quand même morte de rire.




  Et pour Guizmo: alors je n'ai plus de chien il est fatigué et ne veut que aller dormir... donc je ne suis absolument pas dedans donc on avance comme on peut, il décroche au moindre tournant, et je l'ai presque poussé à l'élimination car je me suis décalée trop tôt.


  Un bilan plutôt mitiger pour les deux, Falco il y a eu de jolie chose, il n'a pas fait comme en entrainement à faire le chiot. Une incompréhension encore total pour le jumping du pourquoi il est passé derrière moi. mais très contente de se retour sur les terrains.
Et pour Guizmo je pense qu'il a été vexer du début de sa barre prise dans la tête, et une grande remise en question car on a des dépassement de temps qui me font douter par la suite.




















  



  Et la je pense que vous vous êtes posés une super question, je n,'ai que des vidéo de Guizmo, et oui car l'organisation a fait que aller savoir pourquoi je donnais mon téléphone pour Guizmo et à chaque fois j'oubliais pour Falco, mais heureusement qu'il y a eu une photographe qui à partager ces photos.




3 mai 2017

Hello tous le monde,



  Aujourd'hui je vous retrouve pour vous raconter ma super randonnée du 9 avril 2017 à Molles (03), dans la montagne bourbonnaise. Donc pour vous donner un ordre d'idée,ça monte autant que ça descend.



  Avec les popines et un monsieur du groupe de course à pied, nous nous sommes retrouvées le matin à la salle polyvalente de Molles pour 8h30. Inscription OK, les pipis sont fait aussi, bin c'est parti pour 17 km du coup dans la nature la campagne. Tous ce que j'aime quoi. On apprend aussi que l'on a deux ravitaillements et un à mis parcours qui sera un repas. On a été très surpris.

 Nous voila donc parties avec une joie de vivre au top du top. On commence par un tour du village et une belle descente, suivie d'une petite cote pour se retrouver de l'autre coté du point de départ. Et la on prend un route pendant un petit moment avant de rentrer dans un sous bois a traverser un petit pont et se retrouver avec une super cote juste magique: grimpe énormément et tous ça dans la boue. Ensuite on se retrouve à traverser des champs, des petit ruisseaux, des cotes, des descente au milieux des fermes, et nous voila déjà au premier ravitaillement, qui était très bien garni: pâtée, chocolat, rillettes, fromage, pâtes de fruits, pain, vin, eau.
















  La 2ème partie a été comme la première, des cotes sympathiques, des paysages à couper le souffle, des descente, des biches qui ont traversé juste devant nous, des cailloux dans les chaussures, des rigolades, des douleurs pour certaine, et du soutiens des autres. Et la nous voyons le ravitaillement pour manger, il est déjà plus de midi quand nous arrivons. Ils nous proposent les même choses qu'au premier ravitaillement avec en plus des hot-dogs, des pâtes.















  Pour la 3ème et 4ème parties de cette randonnée comme toujours, des cotes dont certaine avec Sandrine on décide de monter en courant, des randonneurs qui me proposent leur chien pour me tracter (et qui ma pas aider pour le coup) un ravito toujours aussi garni. Et la ça commence vraiment à devenir difficile les derniers kilomètres, on à toute mal à différents endroits des jambes, et en regardant les montres nous constatons qu'on est déjà à 17km et qu'il nous restait 2 kilomètres à faire. Et bien je peux vous dire qu'on a un mental de fer toutes ensemble car on y est arrivées temps bien que mal, et même avec Evelyne nous avons finis en courent.










  A l'arrivée nous devions rendre notre carte guide, et de pointage pour prouver que l'on été bien arrivées. Et deviner quoi ... je repars avec une coupe car j'étais la plus jeune de la randonnée des 17 km, du haut de mes 24 ans. Je suis très surprise encore d'être repartie avec une coupe, mais c'est surtout pour moi une coupe qui représente notre super amitié avec les filles.




  J'ai adoré cette randonnée, avec les supers popines il n'y avait aucune raisons que ça n'aille pas, de magnifiques paysages, de super ravitaillement bien garni et une équipe de bénévole superbe. Je la recommande à tous pour pouvoir découvrir la montagne Bourbonnaise, et pourquoi pas la faire ensemble l'année prochaine.